La carrière du lérot

Par - Calcaire, Carrière

Lac, concrétions et bestioles

Le Kataclan en opération de spéléo secours version SPA! En effet, un charmant petit lérot 1 est tombé dans un puits de carrière.

La pauvre bête, dans le noir, essayait désespérément de remonter. Aucune chance d’y arriver!
Une fois attrapé, Kiro l’a pris sous son aile et relâché en surface une fois requinqué.

Attention: certains des rongeurs en forêt d’Ile de France, plus particulièrement des écureuils de Corée, sont des vecteurs privilégiés de la maladie de Lyme, via les tiques qui les parasitent facilement.


  1. Le lérot
    Un peu de culture champêtre…
    Lerot 1 Le lérot ressemble à un rat small size avec un dessus gris-brun roussâtre, dessous et pattes blancs, masque noir autour des yeux et jusque sous les oreilles. Sa queue est longue, velue avec une touffe terminale noire et blanche. Ses oreilles sont grandes. Il diffère du Loir gris, entre autres, par sa tête plus pointue, son masque noir, sa coloration plus contrastées.
    La peau de la queue est fragile : elle se détache aisément comme chez les autres Gliridae. C’est un moyen de défense contre certains prédateurs.
    Le lérot mesure 10 à 17 cm de long pour la tête et le corps. La queue fait de 9 à 15 cm. Le poids varie entre 45 et 120 g (mais peut atteindre 210 g avant l’hibernation).
    On trouve le lérot dans une grande partie de l’Europe. Il occupe les milieux les plus divers depuis le niveau de la mer jusqu’à 2200 – 2500 m d’altitude. Il apprécie toutes les zones boisées, forêts de résineux ou de feuillus, mais il apparaît que ce sont les boisements mixtes qui abritent les plus fortes densités. Les terrains rocheux et caillouteux avec une couverture végétale irrégulière lui conviennent parfaitement et dans les régions de plaine, on le trouve souvent dans les murs des jardins, dans les vergers, les terrasses et les bâtiments en ruines.
    lérot
    Il est souvent présent dans les maisons (greniers, en été et en hiver). Il est moins arboricole que les autres Gliridae européens. Il construit un nid sphérique (entrée latérale) avec des herbes et de la mousse, le garnit de plumes et poils ou modifie un nid d’Écureuil ou d’oiseau. Le nid est placé dans un buisson, un trou d’arbre ou un nichoir. Hiberne dans un arbre creux, un trou de mur, une grotte, un grenier.Le lérot occupe un domaine vital d’environ 150 m de diamètre qu’il défend et qu’il utilise d’une année sur l’autre.
    Domaine vital: c. 150 m de diamètre pour un individu ou un groupe territoires permanents d’une année à l’autre.
    Le lérot est le plus carnivore des rongeurs européens. Les proies animales, pour la plupart des insectes, entrent pour 80 % dans son régime alimentaire. Il consomme également des escargots et parfois des oiseaux. Excellent grimpeur, il lui arrive de croquer les oeufs et même les oisillons d’une couvée. Il mange également des fruits, notamment les noix et les pommes entreposées dans les greniers.
    L’accouplement a lieu au réveil (après hibernation), au mois d’avril. Les naissances ont lieu en mai – juin. La gestation dure de 21 à 23 jours, la femelle donne naissance à une portée de 4 à 5 petits environ qui atteindront la taille adulte à l’âge de 3 mois. La femelle peut avoir de 1 à 2 portées par an. Elle possède 5 tétines.
    Il émet des grincements, claquements de dents, sifflements aigus, murmures surtout en période de reproduction. 
Notre Guitou, pour les intimes…
Fondateur du Kataclan et de son aîné, KataAddict
Maitre des cartes et des plans
Grand organisateur des virées picardes
Ordonnateur du rite initiatique du Kataclan : l’apéro !